Quatre-vingt dix minutes, ce n’est autre que le temps séparant l’Amiens SC de la Ligue 2. Pour y parvenir, sans se soucier des résultats de ses concurrents directs, le club samarien n’a qu’un seul mot d’ordre : l’emporter. Mais en face, Belfort, ayant déjà assuré son maintien, compte bien contrarier les plans amiénois.

Du rythme, de l’imprécision et la délivrance

Pas de round d’observation dans ce début de match, Amiens attaque pied au plancher en oubliant de construire au milieu de terrain. Belfort, de son côté, ne s’en laisse pas conter et propose une belle opposition. Passé ce premier quart d’heure, Amiens reprend le contrôle des opérations, mais se montre brouillon aux abords de la surface de réparation belfortaine. Le rythme imprimé par les deux équipes entraîne bon nombre d’imprécisions. Après plusieurs phases de possession stériles, Thomas Monconduit allume la première mèche du match dès 30 mètres, Veron prolonge en corner (30e). A la réception du corner, Laurent Héloise manque de peu le cadre (31e).

Malgré de nombreux corners, c’est finalement sur coup franc que l’Amiens SC débloque la situation. A 30 mètres sur la droite, Emmanuel Bourgaud dépose le ballon sur la tête de Khaled Adenon, laissant le portier belfortain sans la moindre réaction (1-0, 36e). Dans la foulée, les coéquipiers de Julien Ielsch frôlent par deux fois le break sur un contre rondement mené par Gope-Fenepej, qui sert trop tardivement Jonathan Tinhan (39e), puis par l’intermédiaire de Mathieu Fontaine dont la reprise s’avère trop dévissée (40e). A la mi-temps, l’Amiens SC a un pied et quatre orteils en Ligue 2.

Amiens se fait peur mais monte au septième ciel

Au retour des vestiaires, l’ASC assoie un peu plus sa domination et se procure très rapidement une ribambelle d’occasions. Suite à une récupération dans le rond central, Jonathan Tinhan se projette rapidement en contre et sert Gope-Fenepej dont la frappe du droit est déviée par Veron (49e). Bis repetita quelques secondes plus tard, Aboubakar Kamara déclenche, un tir, à l’entrée de la surface de réparation, mais sa frappe est détournée par le portier belfortain, et Jonathan Tinhan, seul en embuscade, manque le cadre (50e). Jamais deux sans trois, puisque les Samariens loupent une nouvelle opportunité de se mettre à l’abri sur une frappe enroulée de Gope-Fenepej laquelle s’écrase sur la barre (54e). Si Régis Gurtner passe jusqu’ici une soirée assez tranquille, il ne fallait pas que l’ASC regrette ses nombreuses actions non-concrétisées. Surtout qu’après avoir plié, sans pour autant rompre, Belfort relève la tête et se montre plus pressant et revient complètement dans la rencontre.

Première alerte lorsque Khaled Adenon commet une main involontaire dans la surface de réparation, à la suite d’une action assez confuse (65e). Dans la foulée, Amiens frôle la correctionnelle sur un coup franc repris de la tête par un Belfortain qui trompe la vigilance de Régis Gurtner, mais l’arbitre refuse logiquement le but en raison d’une position de hors-jeu (69e). Conscient de la baisse de rythme de son équipe, Christophe Pelissier procède à deux changements, Georges Gope-Fenepej est remplacé par Richard Soumah, tandis que Guessouma Fofana relaye Jonathan Tinhan (76e). Avec ce double changement, le message envoyé par l’entraîneur amiénois est clair : conserver ce but d’avance synonyme de montée en Ligue 2. Amiens passe définitivement en 433, Bourgaud et Soumah prenant en charge l’animation dans les couloirs.

Tout le public retient alors son souffle dans un dernier quart d’heure d’une tension extrême, durant lequel l’Amiens SC aurait pu obtenir un penalty pour un contact sur Richard Soumah (85e). Dans la ferveur d’une Licorne pleine à craquer (près de 9 500 spectateurs), l’Amiens SC s’impose et retrouve la Ligue 2 quatre ans après l’avoir quittée. Les joueurs communient avec leur public, l’envahissement du terrain marquant le coup de sifflet final. Le temps de la fête est venu et celle-ci va durer une bonne partie de la nuit. 

Fiche technique :

Buts : Adenon (36e) pour Amiens.

Avertissements : Kamara (83e) et Héloïse (88e) pour Amiens.

Amiens SC : Gurtner – El Hajjam, Adenon, Fontaine, Ielsch (cap.) – Bourgaud, Héloïse, Monconduit, Gope-Fenepej (Soumah (76e) – Tinhan (Fofana 76e), Kamara (Henaini 87e).

Belfort : Veron – Bedime, Arisi (cap.) (Manzinali 60e), Tahiri (Barros 77e), Cucu – Houri, Couturier, Khadda, Mambukimvuidi (Kefti Cherif 69e)- Mbaiamnekianbe, Regnier.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire