Première recrue de l’Amiens SC, Bakaye Dibassy est un latéral gauche au profil offensif. S’il sort d’une saison accomplie en National avec le CS Sedan Ardennes (25 titularisations), Dibassy demeure assez méconnu pour les supporters amiénois. Qui est Bakaye Dibassy ? Quelles sont ses forces et ses faiblesses ? Que peut-il apporter à l’Amiens SC ? Alexis Claude-Reitz, journaliste à RCF Reims-Ardennes et suiveur régulier du club ardennais, lève le voile sur ces différentes interrogations, afin d’en savoir plus sur le nouveau joueur de l’ASC.

Bonjour Alexis, Bakaye Dibassy vient de signer à l’Amiens SC. Peut-on nous présenter un peu le joueur ?

Bonjour Romain, Dibassy est un latéral gauche. Il n’est pas forcément très polyvalent. Mais, il s’adapte bien aux différents systèmes de jeu, on l’a vu au cours de cette saison que ça soit en 4-4-2 ou en 5-2-3. Il tient bien son couloir, il a un réel apport offensif et il peut être percutant. Il a fait quelques débordements qui ont souvent amené le danger devant le but adverse. Il sait aussi conclure quand il en a la possibilité, c’est toujours intéressant, même si sa mission principale est de défendre, ce qu’il fait plutôt bien et intelligemment

Après plusieurs années en CFA, dont la saison du titre avec Sedan, Bakaye Dibassy a évolué en National en confirmant semble-t-il les promesses entrevues en CFA. Penses-tu qu’il dispose du niveau pour être titulaire en Ligue 2 ?

Bakaye Dibassy est arrivé à Sedan après avoir évolué en CFA2 à Bergerac puis en CFA à Mont-de-Marsan, son temps de jeu n’était pas forcément optimum là-bas. Au CSSA la mayonnaise a tout de suite pris. Il s’est imposé comme un titulaire indiscutable aussi bien CFA qu’en National, que ce soit avec Farid Fouzari ou l’expérimenté Roger Lemerre. Je pense qu’il marche à la confiance, si il a celle du coach alors il est vraiment au top.

La Ligue 2 est un nouveau challenge pour lui, il devra s’adapter à un nouvel environnement et au niveau supérieur mais à terme il peut en effet devenir titulaire en Ligue 2. En échangeant avec certains journalistes de Reims en off, certains pensent même qu’ils auraient été une bonne pioche pour les Rémois, fraîchement relégués de la Ligue 1.

Quel est la personnalité du bonhomme ? Plutôt introverti, extraverti ? Un leader, un suiveur ? Peut-il accepter d’être remplaçant derrière un joueur expérimenté tel que Julien Ielsch ?

C’est un personnage assez discret. Ce n’est pas le joueur le plus bavard que l’on connaisse devant la presse. Du coup, il est assez difficile d’établir son profil. Il ne viendra pas forcément s’exprimer de lui-même, mais si on va vers lui il est toujours de bonne humeur et prêt à répondre que ça soit aux questions des journalistes qu’aux demandes de photos et d’autographes des supporters. Sur le terrain ce n’est pas un gueulard, je ne le connais pas à l’intérieur du vestiaire mais sur le terrain ça se voit que c’est un suiveur. C’est un mec intelligent, bosseur, à l’écoute, qui ne demande qu’à progresser mais ce n’est pas lui qui va booster les troupes, faire le discours qui va changer la donne.

Après pour la deuxième partie de la question, je ne connais pas ou peu de footballeur acceptant d’être remplaçant. L’envie de jouer doit être plus forte que tout sinon ça dénote d’un problème. Bakaye a réussi à s’imposer à Sedan. Il va donner du fil à retordre aux joueurs devant lui dans la hiérarchie à Amiens, c’est certainement dans cette optique qu’il a été recruté. C’est un joueur sain, il accepte la concurrence et comprend les choses. Il sait que si il veut être le premier il devra gagner sa place en se donnant à fond pendant les entraînements et lorsqu’il aura du temps de jeu en match. Une fois qu’il aura gagné cette place il devra certainement travailler d’avantage pour ne pas la perdre.

Quels sont ses points forts et ses points faibles dans le jeu ?

Il a clairement plus de points forts que de points faibles, en tout cas c’est ce qu’il nous a montré jusqu’ici. Son manque de polyvalence reste c’est ce qui est le plus regrettable. Parfois, le fait de vouloir être trop vers l’avant peut être préjudiciable et déboucher sur un contre adverse rapidement mené. Mais dans l’ensemble, il tient bien son couloir et ses montées sont très utiles. C’est un peu contradictoire mais ce qui le différencie et fait sa force peut aussi se retourner contre lui et devenir un point faible.

Son départ était-il évoqué en cette fin de saison ? Allez-vous le regrettez ? Et surtout, êtes-vous surpris de le voir signer à Amiens ?

Avant que l’objectif premier du club ne soit atteint c’est à dire le maintien, non. Bien évidemment il y a toujours quelques bruits de couloir qui traînent par ci par là surtout pour des éléments clefs d’une formation. C’est logique que certains clubs aient posé leur regard sur ce joueur. Il peut apporter un vrai plus à un effectif.

Pour ma part si je parle en tant que supporter du club, oui je le regretterais c’était un de nos piliers en défense et quand on voit les nombreux départs du CSSA, cet été, c’est toujours compliqué de reconstruire une défense et de viser la montée l’année suivante. D’ailleurs, si je parle en tant que suiveur régulier de Sedan je pense aussi qu’il sera regretté au sein du club par les dirigeants et ses partenaires tant pour son apport dans le jeu que pour sa conduite exemplaire.

Bakaye est déjà âgé de 26 ans, c’est logique qu’il veuille voir autre chose. Il a la chance de signer un premier contrat professionnel. Il franchit les étapes à son rythme, Amiens est un nouveau palier pour lui, et il pourra s’exprimer dans ce collectif. Et c’est un club où il y a une bonne ambiance, familiale, il va sûrement rapidement s’adapter.

Merci à Alexis de nous avoir accordé un peu de son temps pour cette interview. Nous lui souhaitons une saison riche de succès avec le CS Sedan Ardennes et pourquoi pas des retrouvailles en Ligue 2 dès la saison prochaine.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire